Une nouvelle pièce Abbé Pierre.

Après la pièce de 2 euros, commémorative du 10è anniversaire de l’Euro, sortie en début d’année, va apparaître une nouvelle pièce, également de 2 euros, mais en l’honneur de l’Abbé Pierre.

Elle sera très intéressante, non seulement par le fait que son tirage sera limité à 1 million d’exemplaires, contre 10 millions pour les autres, mais aussi et surtout, par rapport à la personnalité du fameux prêtre, véritable symbole français.

Cette pièce est tirée pour marquer le centième anniversaire de sa naissance.

Rappelons que son vrai nom est Henri Grouès. Il a souvent été élu la personnalité préférée des français.

Il semble donc logique qu’on lui accorde cet honneur.

La pièce en question, de deux euros, montre, sur son avers, un portrait de l’Abbé, coiffé de son fameux béret, avec la mention “centenaire de la naissance de l’Abbé Pierre”.

Pour ceux qui ont une bonne vue, ils pourront lire quelques citations en micro-texte, sur la droite du portrait.

Il faut savoir que trois qualités vont exister :  circulation (1 000 000) Belle Epreuve (10 000) et Brillant Universel. (10 000) La date de sortie officielle n’est pas encore précisée, mais elle est prévue en juillet.

Conjointement à cette commémoration, l’Abbé Pierre est représenté également dans la série des “grandes causes”, de la Monnaie de Paris.

Une émission de cinq pièces est annoncée : 10 euros, en argent; 5 euros en or, d’un 1/25è d’once; 50 euros en or, d’1/4 d’once; 200 euros or, d’1 once; 500 euros or, de 5 onces.

Ces pièces doivent être disponibles en juillet.

Pour les pièces concernant l’Abbé Pierre, l’avers le montre, allant à la rencontre des personnes en difficultés.

Le revers met en valeur le mouvement Emmaüs et la célèbre citation qui l’accompagne : “et les autres ?” Sa signature, telle une dédicace, figure juste au-dessous.