L’or et sa transformation.

Si l’on pose la question aux citoyens que nous sommes, à propos de l’utilisation de l’or, il est probable que la première réponse soit celle qui concerne la monnaie ou bien les transactions boursières.

On pourrait dire : “ceci est un peu court…”

En effet, il existe bien d’autres applications.

Tout d’abord, dans le domaine artistique, on peut penser aux bijoux.

Il faut savoir que pratiquement les trois quarts de la production d’or servent à la confection des bijoux.

Toutes les professions travaillant le précieux métal, l’utilisent comme matière première, mais y joignent souvent d’autres métaux, tels le cuivre, ce qui aboutit à l’or rouge, l’argent, pour obtenir l’or blanc.

Concernant lesdites professions, il y a les orfèvres, les bijoutiers et les joailliers.

Cependant, ce ne sont pas les seuls à utiliser l’or pour fabriquer des œuvres d’art.

Des artisans utilisent l’or pour dorer les boiseries, pour les dorures de livres, ainsi que les fils d’or montés sur la porcelaine.

En dehors de cette utilisation artistique, nous devons inclure celle que les industries manipulent.

En cela, on pense aux montures de lunettes, aux stylos, dont la plume est en or…

Toutefois, cette utilisation se fait de plus en plus rarement.

En revanche, d’autres domaines, tels l’informatique et le bâtiment ont tendance à voir la présence de l’or augmenter.

L’informatique avec les composants en or, qui permettent une meilleure conduction et le bâtiment qui apporte une plus grande résistance à la corrosion.

Mais, de nos jours, les hautes technologies, du style applications spatiales ou manipulations scientifiques, bénéficient de plus en plus de l’apport de l’or.

Pour se convaincre de l’importance croissante de l’utilisation du métal jaune, on considère que 10 % de la consommation sont ainsi travaillés dans les pays développés comme le Japon et les Etats-Unis.